top of page

Vignoble Château Bénéhard, une passion, une philosophie, une éthique et undésir de concilier respect des terroirs et progrès œnologiques.

 

Anne-Sophie de Verchère vinifie naturellement son vin respectant les principes de production de vins nature. Notre Vin est vinifié naturellement avec une fermentation avec levures indigènes, élevé sur lies fines et mis en bouteilles avec zéro intrant, afin de respecter l’expression la plus naturelle du terroir.

 

La démarche de Philippe de Jaham s’appuie sur une agriculture respectueuse du sol, de la vigne et de son environnement (certification HVE niveau 3 option A) avec la présence de 100 ruches environ favorisant la pollinisation de nos vignes, semences entre les rangs adaptés et choisies en fonction de la particularité de chaque parcelles).

Les soins de la vigne sont effectués avec les principes de Biodynamie.

Les préparations spécifiques à la Biodynamie, Silice et plantes sont élaborés dans des dynamiseur en cuivre.

Les tisanes et décoctions sont brumisées avec une technique de type cyclonique basse pression afin de ne pas agresser la vigne.

Philippe de Jaham sur tracteur avec dynamieur
Biodynamie décoction de plantes
Anne-Sophie de verchere
Philippe de jaham
Vinification

La naissance de nos vins s’opère dans la joie, rigueur et exigence dans nos chais, maîtrise des triturations de la vendange et des délais avant encuvage


Un travail quotidien, à partir de dégustation, de prélèvements et d’analyse s’effectue tout au long de la vinification


Le respect du fruit est primordial et nous mettons tout en œuvre pour faire naître de grands vins : baies au profil homogène


Dès son arrivé au cuvier « Jules Verne » pour le rouge ou « Simone de Beauvoir » pour le blanc la vendange est une nouvelle fois triée pour être accueillie par gravité dans sa nouvelle maison (cuve de fermentation) selon 4 critères :


- Niveau d’hygiène élevé des locaux et du matériel de vinification
- Cépages
- Parcelles (identité aromatique de chaque parcelle)
- Contexte historique du millésime suite à l’étude, dégustation des baies afin de déterminer le profil qualitatif, gustatif et harmonieux des cuvées à venir.

 

A ce titre, un suivi strict de l‘évolution de la fermentation, et des conditions strict d’hygiène irréprochables sont nécessaires.
 

Fermentation à froid pour les vins rouges et blancs, avec thermo régulation stable de l’environnement, sans précipitation afin de laisser tout le temps faire son œuvre et d’extraire parfaitement toutes les richesses potentielles contenu dans le raisin.
 

Pour les vins rouges, après « les écoulages » au cours desquels le vin est séparé de son marc (essentiellement constitué de pellicules et de pépins de raisins), celui-ci part dans sa 2 ème fermentation dite malolactique. Grâce à cette étape, le vin s’assouplit et gagne en rondeur et précision.
 

Le marc quant à lui est pressé (pressurage tenant compte de la texture et fragilité des baies), le vin de presse est élevé séparément ou assemblé à son jus de goutte, ceci étant décider en fonction du millésime et de son histoire.
 

Pour les vins blancs, la fermentation malolactique sera pratiqués sur des vins blancs destinés au vieillissement ce qui leur apportera plus de gras et de rondeur.
 

Une fois les fermentations malolactiques achevées, le vin peut alors commencer son élevage. La phase cruciale de l’élevage débute …

bottom of page